07 novembre 2009

Cheveux... végétaux ?

Pendant que ma seconde manche de veste attend que je la termine, je voudrais vous parler de ma soirée d'hier.

J'ai fait une véritable expérience capillaire. Le salon de coiffure où je vais (et où ma Maman va depuis... pfou...) propose une coloration végétale. Moi, l'écologie, c'est vraiment pas ma tasse de thé, pour moi manger bio signifie uniquement manger plus cher. Je ne suis pas une bonne éco-citoyenne, j'assume comme je peux.

Donc pour me convaincre de troquer ma boîte de couleurs chimiques achetée 10€ dans mon hyper habituel contre une "coloration-végétale-de-chez-le-coiffeur", il a vraiment fallu me présenter des arguments solides.

Déjà, il n'y a pas d'effet racine parce que le cheveux n'est pas modifié chimiquement dans sa structure, il est gainé. Pas d'effet racine, ça veut dire que je ne suis pas obligée de repasser à la caisse dans un mois. Coloration végétale : 5 points. Et ça rend les cheveux plus doux et très très brillants. Encore 5 points. Ma Maman a terminé la distribution de points en sponsorisant la première couleur (merci Maman !).
dsc_0049

Il semble qu'il y ait peu de salons qui proposent cette coloration végétale "Marcapar, les cuisiniers du cheveu" en France. En tout cas, je n'ai réussi à trouver que deux autres adresses, une à Dijon ICI et une à Lyon ICI. Le salon où nous allons (et qui ne fait pas de pub) est à Montigny le Bretonneux, c'est El Coiffure (01 30 64 92 35), demandez Sophie pour votre couleur végétale, elle fait ça trop bien.

Cette petite parenthèse terminée, je vous explique comment ça se passe.

Vous choisissez votre nuance puis on vous masse la tête avec une huile qui sent très très bon. Puis Sophie applique la couleur (une boue brune). La mienne était à base de garance, c'est à dire qu'il y a des bouts de bois dans la mixture. C'est lourd, ça sent la terre, les épices, le bois. Et c'est chaud. C'est très sensuel et furieusement agréable. Pendant le temps de pause, Sophie m'a offert une boisson aux agrumes, un délice translucide, sucré et très parfumé. Un vrai moment zen, rien à voir avec la couleur habituelle où les yeux vous piquent et où votre tête est recouverte d'aluminium, de coton ou autre emballage plastifié. Puis passage au bac pour un rinçage assez long suivi d'un massage... houlala... aux huiles. Pose des huiles sous une serviette chaude (re-houlala...). Et rinçage final.

Et tout ça pour quoi ? J'ai des cheveux qui brillent comme s'ils étaient éclairés du dessus en permanence. Et ils sont si doux, si épais... Sans oublier leur très jolie nuance dorée.

Je recommence avant Noël pour intensifier leur couleur, je veux du rouge-doré et il faut du temps pour que le cheveu s'imprègne de la couleur. A priori trois passages. Mes cheveux blancs ? Je n'ai plus de nouvelles d'eux depuis hier soir, je n'en vois plus... pourquoi ?

Donc moi je dis : Merci Maman, merci Sophie et merci la coloration végétale !

Posté par Lalie_nea à 10:17 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,


23 avril 2009

Vernis à ongles sur les pieds

Je me permets d'aborder un sujet important dans ce blog de fantaisie, je m'en excuse d'avance auprès de mes lectrices...

Quand arrivent les beaux jours, j'ai envie de mettre du vernis sur mes pieds, je trouve ça joli. En plus, avec les nouveaux vernis qui sèchent très rapidement, plus besoin de rester sans rien faire dans le canapé en attendant que ça sèche (trop cool quelle horreur...).

Le hic, c'est que le vernis, il n'aime pas les chaussures. Ou alors j'ai le bout des pieds qui n'est pas adapté aux chaussures (???) ce qui fait que le bout de mon gros orteil transfert son vernis à ma chaussure et que ça fait moche tout de suite.

Il doit bien y avoir une parade, un truc, une astuce de fille contre ça, non ? Suis-je condamnée à vivre en tong pour garder un joli vernis ?

Vous qui passez ici, laissez-moi vos "astuces à doigts de pieds"... je n'ose plus retirer mes chaussures au bureau l'après-midi puisque le vernis du matin a disparu !! Et moi, j'aime vivre les pieds à l'air quand les chaussettes sont restées au placard !

Posté par Lalie_nea à 14:18 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

12 mars 2009

Hors du temps... pour moi !

Parce que je le vaux bien, parce que je suis fatiguée et parce que j'ai envie de me faire dorloter, j'ai envie de prendre soin de moi. Et puis ce week-end, sur la 6, il y avait une émission sur le sujet (avouez que ça tombe bien).

J'adore aller au hammam. Je vais au hammam de la Mosquée de Paris. Mais c'est loin de la maison et c'est tout un truc pour y aller. Ca le vaut, mais il faut la sortir l'énergie pour traverser Paris et trouver une place de parking !
Je prends mon après-midi, je fais mon sac la veille (plus une longue séance épilation parce que la désocialisation hibernatoire se niche partout), je choisis un maillot... Pour tout ça, compter presque une semaine de mise en condition. Mais après... une fois sur place...

Donc j'ai regardé avec beaucoup d'attention l'émission de Bien dans ma vie de ce week-end qui donnait tout le planning pour se faire une séance de hammam à la maison. On récapitule les phases économisées : épilation, choix du maillot + temps illimité sur place + les sous (ben oui, c'est pas gratuit les soins et tout).

Je me connais, dans une semaine j'aurai oublié les étapes de la chose. Et puis, comme je suis bien bonne et que je me dis que M6 n'est pas diffusé partout...

1- Faire les courses histoire de ne pas avoir à ressortir ou à reporter à "une date ultérieure"
- surfate de magnésium (pharmacie)
- poudre d'argile (grandes surface)
- eau de rose
- huile de massage qui sent bon (argan...)
- savon noir
- boissons, repas sympathique, petites douceurs...

2- Le jour J, virer les éléments perturbateurs de la maison (pour moi c'est juste les enfants, mais d'autres pourraient avoir des charges plus lourdes : mari, petit ami...) pour être vraiment, mais vraiment tranquille et pouvoir déambuler sans complexe dans la maison avec ce que vous voulez sur la figure.

3- Préparer la salle de bain. Idéalement retirer tout ce qui peut avoir de mauvaises ondes (linge sale, éponges à récurer...) mais chez moi, c'est tout petit donc je propose de recouvrir le linge sale avec un paréo avec de jolies couleurs pour faire diversion. Allumer des bougies (sans mettre le feu au paréo), se la jouer comme dans les films quand la fille prend un bain quand il y a de l'orage et qu'il y a un psychopathe en liberté. Il y a des bougies tout autour de la baignoire et elle boit du champagne. Sortir vérifier que la porte d'entrée est bien fermée.

4- Se faire couler un bain bien chaud. Oui, bon j'ai une baignoire sabot, mais ça marche quand même, il n'y a qu'à se mettre à l'envers, c'est à dire les fesses dans le fond, la tête dans le robinet et les pieds en haut pour être immergée en entier. Si-si, c'est assez confortable, c'est pour ressortir que c'est la misère...

Y glisser 8 sachets de sulfate de magnésium (dans l'émission, ils disent que ça fait 250g et que c'est pas cher). Ça fait transpirer (ressortir chercher une bouteille d'eau dans la cuisine). Mijoter (avec ou sans champagne) jusqu'à'à ramollissement.

5- Sortir du bain, se sécher et s'enduire le corps de savon noir. Là, c'est la guerre parce que le savon noir (fidèle compagnon des émissions d'été avec de l'eau et des toboggans de mon enfance dans Jeux sans Frontières que je regardais chez mes grand-parents), le savon noir, donc, ne s'étale pas. Il fait des paquets, qui se déplacent plus ou moins bien, mais ça ne s'étale pas. Donc "répartir" le savon noir sur votre corps. Laisser poser 10 mn (pause champagne ?) et rincer sous la douche (ha, vous n'aviez pas vidé la baignoire... c'est "balo" comme disait Papy).

6- C'est l'heure du gommage. On se frotte partout avec un gant de crin ou un gant spécial hammam, ça a un nom technique mais il m'échappe. Ça a l'air doux mais quand on frotte, ça frotte bien. Prévoir une brosse à long manche pour le dos (je vous rappelle que vous avez fait le vide dans la maison, donc pas de volontaire pour vous frotter le dos à part le psychopathe en liberté mais il ne devrait pas vous déranger si vous avez bien fermé chez vous).

7- Maintenant que vous avez bien décollé le papier peint de la salle de bain avec la vapeur, je vous propose de ruiner votre tuyauterie et de faire un masque à l'argile. Vous êtes toute rouge, essoufflée par l'effort du gommage, c'est ça l'élégance à la française ! Tant qu'il reste un peu de champagne et des bougies, tout va bien.

Dans un saladier, mélangez de la poudre d'argile et de l'eau tiède ou de l'eau de rose (je n'ai jamais essayé, si ça se trouve, ça sent très mauvais l'argile). Se recouvrir le corps du mélange. A mon avis, il faudrait retirer le paréo du tas de linge sale et s'en servir pour protéger le sol...

Laissez poser 10 mn. La maison est vide, je pense qu'une expédition gourmande dans la cuisine est envisageable, on l'a bien méritée... Sauf si l'argile se solidifie en séchant, alors là, figée dans la cuisine, la porte du frigo ouverte dans une main, la bouteille de coca dans l'autre, les pieds dans une marre brune et les yeux, seuls éléments encore mobiles, cherchant le téléphone portable avec angoisse. Mais vous voyez votre mec arrivant pour vous secourir à ce moment précis ? Non, non, non. C'est KohLanta dans la cuisine, vous regagnez la salle de bain avec la démarche de Frankenstein. Courage, sous la croute solide, la peau est douce !

C'est là que vous allez payer des vacances au soleil à votre plombier : rincez-vous dans la baignoire. Jusqu'à ce que vous retrouviez votre couleur d'origine. Si l'eau ne s'écoule plus, demandez au psychopathe qui est dans l'entrée s'il a des talents de bricolage.

8- Sortez de la salle de bain (restez détendue sinon vous allez tout gâcher, c'est pas cher un plombier en urgence le dimanche) et continuez ce moment de plaisir dans votre canapé. Et prenez le paréo avec vous pour protéger le canapé, on va s'enduire d'huile-qui-sent-bon.
Vous vous tartinez 'huile-qui-sent-bon (argan pour faire "in" mais il y a d'autres huiles), en insistant sur les zones sèches (les pieds, les coudes, les genoux, les mains...).

9- Glissez jusque dans la cuisine (no comment) pour vous préparer des compresses pour les yeux. Vous allez voir, ça va faire comme dans les films. Dans une soucoupe, du thé, un peu d'eau de rose et quelques gouttes d'huile (d'argan oui, on sait), on fait un canard avec deux cotons à démaquiller et pof sur les yeux (attendez d'être revenue dans votre canapé, sinon avec l'huile et les restes d'argile...).
Mettez-vous un peu de musique douce ou une émission pas prise de tête à la télé et faites le vide...

10- Il est l'heure pour les enfants-mari de rentrer à la maison, la cuisine est en chantier, la baignoire est bouchée et il y a des serviettes partout sur le sol, le diner n'est pas prêt et vous n'êtes même pas coiffée ou maquillée ? Rattrapez votre dose de stress quotidien en 3 minutes chrono...

Conclusion ? Y'en n'a pas, "hors du temps", parfois, ça se mérite.

Posté par Lalie_nea à 20:06 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :