06 janvier 2011

La fausse bonne idée

Bon, que je vous raconte. Ma chambre déborde. Je n'ai pas grand chose à me mettre mais ça déborde quand même. Il y a actuellement un tas d'environ 1m3 au pied de mon lit. Il y a plein de choses dans ce tas, c'est presque une entité à lui tout seul. Il est mouvant, le dessus devenant le dessous au fil de mes fouilles, s'écroulant à l'occasion malgré sa base bien stable. Éboulis réparés vite fait par un coup de pied rangeur.

C'était avant la visite de l'homme dans mon antre. Et sa remarque constructive : "mais en fait, tout ce qu'il y a dans ce tas, ça n'a pas de place dans ton appart' parce que tu n'as pas assez de rangement".

Et là, j'ai vu la lumière. Mais c'est bien sûr, il me faut une armoire pour ranger mes affaires. On ne rigole pas, je suis sérieuse. Moi, la femme autonome, qui mène de front ma carrière, ma vie, l'éducation de mes enfant, moi qui vit seule depuis plus de dix ans, il a fallu qu'un homme me fasse remarquer que je manquais de place de rangement pour envisager l'achat d'une armoire. C'est juste pathétique.

J'ai donc entamé des recherches. Ca coûte une fortune les armoires !!! Je décide donc d'appliquer la formule qui m'a toujours réussi : le recyclage des mes étagères IVAR de chez le Suédois. Direction la cave, oui, j'ai tout ce qu'il faut. C'est parti pour du rangement.

Premier écueil : mais que faire de la commode (suédoise aussi) qui contient actuellement mes affaires ? C'est l'autre homme de la maison, Kid B qui a trouvé la solution (ai-je un cerveau ???) : dans la chambre de Kid A. Et la petite armoire Confo qui se meure de malfaçons depuis son installation va aller se faire ranger ailleurs.

Aujourd'hui, remontée comme une pendule, je vide la commode sur mon lit. Je retrouve d'ailleurs plein de choses que j'avais... disons perdu de vue. Je pousse la commode sur 2m avant de jeter l'éponge parce que la moquette a décidé de plisser sous le meuble. J'attendrais (encore) une présence masculine pour agir. Ca commence à faire beaucoup mais bon, je ne suis peut-être finalement qu'une faible femme.

Ceci fait, je sors mon arme fatale : un pinceau et de la peinture à l'eau (acrylique on dit ?... va savoir), je vais relooker les montants. C'est parti, et en plus, ça sèche en 10 mn. J'adore ça.

Voici l'état des lieux :
SAM_0600

Bon, comme je suis une fille honnête, si vous vous tournez la tête de 45°, vous verrez ça :
SAM_0599

Oui, je confirme : ARGHHHH mais ce n'est pas grave, dans moins de 2 heures tout est rangé au carré dans les étagères.

Oui, mais... c'est sans compter sur le fait que pour monter les étagères de la partie armoire, en plus des montants et des planches, il faut les petits-bidules-en-métal-pour-planter-dans-les-montants.

Oui, mais... c'est sans compter sur le fait que je n'arrive pas à remettre la main sur le bol / tupperware / pot de confiture (va savoir Charles) contenant mon stock de dizaines de petits-bidules-en-métal-pour-planter-dans-les-montants. Je crois que j'ai retourné la maison (sauf le fond du tas, mais là, ça ne serait pas raisonnable d'ajouter du bazar).

Me voilà au milieux du gué. Sans oublier un détail : JE DORS OU ???

Hilda_peinture_tuyau

Cogitations rapides (sans aide masculine, youpi) : je décide de monter la partie étagères en utilisant les petits-bidules-en-métal-pour-planter-dans-les-montants de la partie penderie. Ca me fait trois étagères, ça devrait le faire (il FAUT que ça le fasse). Je vais donc tout bourrer ranger sur les étagères et demain matin : direction IKEA qui me donnera gentillement plein de petits-bidules-en-métal-pour-planter-dans-les-montants. S'ils en ont en stock. Sinon c'est 4 à 6 jours (AHHHHHHHHHHHH).

Prochaine étape : terminer de tout monter et retrouver le stock de petits-bidules-en-métal-pour-planter-dans-les-montants. ARGH...

Edit : ça y est, mon lit est accessible... youpi...

Posté par Lalie_nea à 20:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :


02 août 2010

Attention, c'est moche

Je vais vous parler de ma grande honte : ma chambre.

Comme tous les ans en août, je m'attaque à un bout de mon appartement. Cette année, c'est ma chambre.

Suite à une superbe maison construite et décorée sur les Sims, je me suis dit : mais pourquoi pas chez moi ces couleurs ? Allez hop, je termine ma chambre.

Parce que je dois tout vous avouer. Ma chambre est en chantier depuis que j'ai emménagé il y a 10 ans. J'ai commencé par poser du papier peint sur seulement la moitié du mur. Puis il y a environ 2 ans, j'ai retiré ce papier peint. Mais pas toute la petite pellicule moche.

Ca ressemblait à ça

SAM_0321

Comme vous pouvez le voir, mes grands abécédaires rouge sont super bien mis en valeur sur ce mur lépreux Et en plus ils n'y sont pas tous, les plus beaux ne sont pas accrochés. Samedi et dimanche, j'ai retiré le fond de papier peint (les bouts blancs sur le fond jaunâtre) et j'ai peint le tour des portes en bordeaux (comme mon dessus de lit et mes cadres). Et ce soir, j'ai mis un coup de blanc au rouleau.

SAM_0333

Je ne sais pas pourquoi, à la télé ça ne le fait pas. Mais moi, je suis toute mouchetée de blanc sur tout ce qui dépassait de mon short et de mon débardeur. J'en ai même entre les doigts de pied...

Bon, ça prend tournure quand même.

Prochaine étape, finir le mur et faire la même chose à son voisin. Ce sont les seuls sinistrés de ma chambre (ouf). Bon, faut pas pousser, je ne ferai pas deux couches de blanc. Mais ça fait bien propre.

Ensuite, je ferai un grand rectangle couleur "grège" au milieu du mur, en gros là où il y avait les deux bandes de papier peint blanc de la première photo.

Et après, je pourrai recevoir chez moi, je n'aurai plus honte ! Ca tient pas toujours à grand chose. La suite demain (faut pas que je relache d'effort sinon dans 2 ans on y est encore). Et puis là, je ne peux pas continuer, y'a "l'amour est dans le pré" à la télé...

Edit du lendemain matin : pfou... faudra deux couches de blanc... Le "jaune" traverse. J'ai pas terminé d'être mouchetée moi !

Posté par Lalie_nea à 20:43 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

21 mars 2010

Bricol'girl fait du sport

Dans la série "prends soin de ton corps", nous avons "le vélo". Mais plus uniquement dans mon salon sur ma Wii Fit. Dans la rue, au soleil, au grand air, pour de vrai !!

Première étape : remettre le vélo sur pied. Ou plutôt sur roues.
J'ai deux vélos (ça fait quatre roues...), un Décathlon jaune plutôt sport avec de vitesses. Il va aller en Normandie quand il sera guérit.  Et un noir, type hollandais (c'est à dire noir avec un panier devant) que j'ai trouvé sur le trottoir devant chez moi il y a bien des années de cela. Il n'a pas de vitesses, un seul frein, un porte bagage, un panier devant et un protège chaine intégral. Bref, il est parfait pour aller au marché le dimanche ou faire le tour de Versailles voire aller jusqu'au parc.

Première étape donc : le vélo noir

J'ai les outils, le matériel (merci Yves), le courage. On y va. Déjà, sortir le vélo de derrière les deux autres (le jaune et le vieux de Kid A), lui faire faire un demi-tour entre l'escalier de la cave et l'étagère qui devrait être aux encombrants depuis....

DSC00177

Puis, lui faire faire un demi-tour pour qu'il ait les roues en l'air. Et ça, sans crever un bout de la batterie de Kid A avec un frein ou dieu-sait-quoi qui pourrait dépasser (ne lui en parlez pas... la proximité entre mon vélo et ses caisses pourrait le stresser).

DSC00179

Je retire l'ancienne roue (ma clé de 15 qui aurait dû être standard sur TOUS les vélos ne fonctionne pas, c'est de la 14... youpi), l'écrou file sous une étagère dans la poussière, re-youpi.

Installation de la chambre à air. Facile... Bon, le truc qui dépasse et qui sert à gonfler le pneu ne rentre pas dans le trou de la roue. Argh... Je remonte, direction internet et ses nombreux sites pour les débiles comme moi (ha, on dit "débutant", oui, bon), une petite recherche google "comment changer une roue de vélo". Bon, ça a l'air dans mes cordes, je redescends avec mon téléphone-qui-prend-des-photos histoire de me sentir moins seule et de vous faire partager mes débuts en cyclisme (ha, je rigole).

Je vous cite l'extrait de l'article :

Remettre le pneu et la roue de vélo en place

Une fois votre nouvelle chambre à air ou votre pneu de vélo changé, faites l’opération inverse. Remettez le pneu contenant la chambre à air sur la roue. Réutilisez les démonte-pneus pour remettre le pneu en place sur la roue. Gonflez votre chambre à air à la pression requise (lien) puis  remettez la roue en place tout en vous assurant que celle ci est bien droite lorsque vous resserrez les papillons ou les écrous. Rattachez votre frein en vous assurant qu’il ne touche pas la roue et vous êtes prêt à partir !

Et là, je rigole. Mais alors, je rigole. "Remettre le pneu contenant la chambre à air sur la roue". Ben rien que ça, c'est IMPOSSIBLE. Le pneu, il a la même taille que la roue... Et ici, pas question de faire des crans dans les angles pour que ça tourne bien. J'ai beau me dire que c'est physiquement impossible, je sais (ça doit être dans la zone mâle de mon cerveau que ça se passe) que c'est possible puisque sinon... aucun vélo ne pourrait jamais changer de pneu après sa sortie d'usine.

DSC00180

Je déclare donc forfait face aux contraintes de la physique et demain, j'emmène mes deux roues au bureau où les gars de l'atelier vélo se moqueront de moi en glissant le pneu autour de la roue en deux temps trois mouvements. Il faudra bien que j'y arrive aussi, sinon pour le vélo jaune, déjà qu'il y a un dérailleur sur la roue arrière, il y a aussi deux roues...

Retour à mon tricot donc. Passage par la salle de bains parce que j'ai les mains d'un mécanicien. Heu... ça part pas super bien la graisse de vélo avec mon savon Dove... Heu...

Conclusion, pour avoir un corps de rêve et faire du vélo, il faut avoir un bricol'boy à la maison...

Posté par Lalie_nea à 12:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

14 décembre 2009

Une fille et l'isolation

Je vais vous raconter une histoire horrible tellement elle est bête.

C'est l'histoire d'une fille (on ne dira pas qui) dont l'appartement est tout tarabiscoté et dont le frigidaire est à l'emplacement d'une porte pour gagner de la place. La fille en question a froid tous les hivers parce qu'elle dort dans la chambre près de la cuisine et que dans la cuisine, il fait très froid parce que l'air du rez-de-chaussée non chauffé passe par l'espace au dessus du frigo (20cm quand même).

C'est l'histoire d'une fille qui a eu l'idée hier soir de boucher le-dit espace avec des cartons pour arrêter le passage de l'air froid.

C'est histoire d'une fille qui habite dans le même appartement depuis 10 ans et qui a gagné au moins 3 degrés dans sa chambre en une journée grâce à une boite à pizza.

Ah, j'vous jure...

Posté par Lalie_nea à 18:43 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

07 novembre 2009

Le petit coin

Chez nous, il y a un petit coin très très petit. Mon père l'a surnommé "la boîte à pipi". C'est un morceau qui a été ajouté à la maison, quand on regarde de l'extérieur, ça fait comme un nid d'hirondelles. Et de l'intérieur, c'est tout petit.

Aujourd'hui, Kid B s'est muni d'une éponge et d'un pinceau et l'a tout repeint en blanc. C'est tout beau, tout lumineux.

DSC03068

Pour le remercier, je lui ai fait une reine de Saba, notre gâteau au chocolat familial. Je vous en confie la recette. Elle est dans mon livre de recettes depuis plus de 25 ans, elle est dans celui de ma mère et elle était dans celui de ma grand-mère.

DSC03070

Si vous la comparez avec la recette d'un mi-cuit, vous ne verrez presque pas de différence. Juste que le mi-cuit est fait dans un moule plus haut et qu'il est... mi-cuit. Mais chez nous, la Reine de Saba, on l'aime cuite dans un moule à manqué, recouverte de sucre glace, servie froide et cuite à cœur.

Posté par Lalie_nea à 20:11 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

18 septembre 2009

Mini-moi sans le scotch

C'est l'histoire d'une fille qui tricote le soir en pyjama et qui n'est donc jamais habillée comme il faut pour faire un essayage. Et une fille donc qui a un Lady Surprise Jacket en plan (désaccord sur le tour de poitrine entre le gilet tricoté et la réalité).

Comme je termine ma belle veste en granit gris (laine et soie), je n'ai pas envie de me tromper dans la partie la plus délicate : l'encolure. J'ai donc remonté de la cave mon mannequin réglable sur pied.

Bien sûr, nous avons des désaccords aussi parce que ses mensurations et les miennes sont en léger décalage (oups). Je lui ai fait porter un vieux soutien-gorge avec les armatures qui dépassent, immettable mais pas jettable pour autant. J'ai tout rembourré avec du Sopalin (un rouleau quand même). Et ça donne ça:

DSC02938

J'ai ajouté un ruban vert à la taille pour visualiser mon tour de taille réel, histoire de ne pas fantasmer non plus.

Je suis contente parce que je vais pouvoir essayer des trucs en tricot et en couture sur un support fiable et y planter des épingles sans douleur. Comme avec Elisabeth Zimmerman et les bonnes idées de Ravelry je vois des techniques intéressantes, je vais pouvoir expérimenter moi-aussi.

J'ai un projet ambitieux et secret encore : squatter la chambre "abandonnée" de Kid A pour y installer un coin couture, avec mes patrons, mes tissus, mes laines... J'en bave rien qu'à l'idée. Mais faut que je lui demande l'autorisation avant, c'est un minimum.

Posté par Lalie_nea à 13:41 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

15 août 2009

Bricolage humide

Sur ce blog, je vous parle de tout ce que je bricole, tricot, MAP et... vrai bricolage. Ainsi chez mes parents, où j'habite en août en leur absence, il y a 5 WC. Et sur les 5, tous ont des problèmes. Ça fait du bruit, ça fuit, ça sent plus ou moins bon... Bref, dans cette superbe maison, les toilettes c'est le talon d'achille.

Dans les premiers jours de mon arrivée, je me suis adossée au réservoir des toilettes du rez-de-chaussée et... le réservoir est sorti de son socle pour aller buter dans le mur. Cool... J'ai coupé l'eau mais ça a fuit un peu tout le temps et ça, c'est pas envisageable. J'ai regardé dans le répertoire de mes parents si à la lettre P y'aurait pas le téléphone du plombier, mais non. Bon, je vais faire McGyver, je ne suis pas plus sotte qu'une autre.

Hier, direction Leroy M. pour acheter ce qu'il faut pour réparer, je m'étais faite toute jolie avec talons et tout pour faire pitié à un vendeur en blouse verte. Mais le vendredi soir chez LM, surtout au rayon plomberie, il y a du monde (surtout des plombiers à gros bidon et moustache) mais pas de vendeur. Je prends mon courage à deux mains et je vais dans le rayon "réservoir WC". Je trouve des vis de fixation que je dépose délicatement dans mon caddie et je vais chopper un vendeur à blouse verte dans un rayon au hasard : "c'est standard ça monsieur?". Oui, c'est standard. Comme je pense que c'est ça qui a cassé (parce que l'eau se sauve par les trous de la fixation) (oui, je suis une fille mais j'ai des yeux), j'investis 2.50€ et je rentre à la maison.

Ce matin, je démonte le réservoir. Déjà ça, c'est tout un truc. Il y a un tuyau très joli en métal tressé qui le relie au robinet. Je descends dans la cave voir où je pourrais trouver des outils puis je prends une clé (une pince multiprise ça s'appelle) pour dévisser. La pince a dû voir qu'elle avait à faire à une débutante et elle s'est amusée à ne jamais se caller sur l'écrou.

DSC02829

Il faut bien voir que ces endroits sont toujours très facile d'accès : sous le réservoir, au ras du sol, sous la cuvette, à gauche... Donc c'est à genoux sur le marbre humide, avec la main gauche, la tête dans les toiles d'araignées et la joue collée au réservoir que se fait la manoeuvre. Moi je dis que même si je ne cherche pas un petit copain QUE pour ça, c'est quand même bien utile un mec...

Maintenant, voyons ces vis de fixation...
DSC02831

Alors... les petites rondelles près du bout, elles vont où par rapport au réservoir et à la cuvette ? Dessus, dessous ? Et le petit boulon au milieu, il va où ? Bien sûr, comme les mecs sont nés avec leur diplôme de petit plombier, aucune indication sur le sachet.

Je me relève, je traverse l'entrée avec précaution parce que j'ai les pieds humides et que ça glisse grave, direction mon mec à moi : internet. Mots de passe : fixation réservoir wc. Houra, une vidéo (heu... une suite de photos, mais ça aide quand même) qui montre tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le réservoir de vos toilettes. Youpi (c'est ICI, ça peut rendre service à d'autres malchanceuses du bricolage).

Voici donc à quoi ça doit ressembler quand c'est fini

video_gratuite_bricolage_joints

Retour direction les toilettes (avec mon APN pour vous en faire profiter, ça serait dommage). Ce qui est amusant sur les modes d'emploi, c'est qu'ils ont toute la place qu'ils veulent. Moi, entre la litière du chat et la cuvette, c'est assez réduit. Mais je m'en tire royalement et voici ce que ça donne, une vis installée.

DSC02830

Repose du réservoir, cohabitation avec une araignée à longues pattes qui se demandait ce que je faisais là, le nez dans le balais à toilettes, questions métaphysiques (quand on vis et qu'on a la tête à l'envers, on va dans quel sens ?)

Tadaaaa...

DSC02832

Réparation réussie (Nathalie-1 / WC-0)

Les serviettes de toilette sont dans la machine, avec une bonne dose d'adoucissant, la chasse d'eau fonctionne, maintenant, si ça fuit encore... je retourne à LM en maillot de bain et faut qu'il y ait un vendeur pour m'aider !

bricol_girls_front

Posté par Lalie_nea à 10:49 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

29 mars 2009

Ahhh !!! Ma cave est envahie par des djeunz !!

Je vous présente ma cave avant les travaux demandés par Kid A
DSC01686
DSC01687

Un peu de blanc plus tard...
DSC01683
DSC01690

Ça a d'abord donné ceci (noter l'air extatique du djeuz)
DSC01714

Aujourd'hui, nous avons une surpopulation de djeunz et ça donne CA
DSC02216
On a Kid A à la batterie, Simon (mon neveu cousin) à la guitare, Romain à la basse (on voit sa main à gauche) et Julien à la guitare (on voit sa main à droite). Pour ce qui est de l'occupation au sol, si je vous dis que je suis reculée au maximum, ça vous donne une idée de la taille du lieu.

Pour le son, c'est du Rage Against the Machine. Tout ce que peux en dire, c'est que ça résonne jusque dans les radiateurs !!
Je crois que c'est ça qu'ils jouent (mais je ne suis pas experte en RATM). Mais en tout cas, c'est la première fois que ça ressemble à quelque chose.

C'est ça :

Bon, je vais aller leur cuire un gâteau au chocolat, parce que ça a vite faim à cet âge-là !!

Posté par Lalie_nea à 15:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,