divers
20 juin 2016

Le retour, résumé rapide

On fait un petit saut dans le temps entre deux articles. On peut dire qu'il y avait une vie avant et une vie après mars 2016. Tout simplement parce que j'ai décidé de vivre pour moi.

En mars, opération chirurgicale pour me sentir mieux dans ma peau. Mission accomplie.

Avril, convalescence, repos, calme, réflexion sur ma vie...

Décision : je ne retourne pas travailler dans un bureau à être assistante de direction bilingue, au service d'un directeur et à la merci des mouvements du personnel. Ce métier ne me convient pas depuis des années. Je n'ai plus mon jeune fils à charge puisqu'il est en stage de fin d'études donc bientôt salarié. Donc maintenant, je fais ce dont j'ai vraiment envie. Je dois me trouver un métier. Un vrai, un métier qui me permet de travailler seule ou pas et aussi de travailler où je veux.

L'élément déclencheur c'est l'achat d'une crème enrichie à la propolis pour mettre sur mes cicatrices. Je revois une amie à qui je donnais des cours de tricot. Elle distribue ces produits à base l'aloe vera. Je vais à un de ses ateliers.

Début mai : coup de foudre pour les produits, la plante et la marque, c'est parti pour l'aventure avec Forever Living Products.

J'ai une crème mais pas de métier. En creusant l'utilisation de cette crème, les idées s'enchaînent et cela débouche sur mon inscription à la préparation d'un Bac Pro Esthétique à distance. Donc en juin prochain, je passe mon CAP Esthétique et en 2018 c'est le Bac Pro. 

Depuis mai : je travaille mes cours, j'apprends les produits Forever, je vais à des formations Forever, je vais chez des gens que je ne connais pas. Bref, je sors de ma zone de confort et je m'en sors très bien. 

Juin : première journée porte ouverte chez moi le 18, j'ai assuré toute seule et je suis très fière de moi.

Karis Formation books

Forever logo

Posté par Lalie_nea à 19:44 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


27 août 2015

Du pain et des news

Il fait un temps tout froid et super humide, la boulangerie est fermée, je n'ai plus de pain pour le petit déjeuner. Il est temps de ressortir la machine à pain.

Rappel de la recette :

  • 275ml d'eau dans la cuve
  • 1.5g de sel (le petit côté de la dosette)
  • 500g de farine (céréales pour moi)
  • 1 sachet de levure à MAP

Et pof, cuisson pour 1000g en mode 1 (pain normal). Je retirerai les pales et ferai une belle boule avec la pâte quand ça arrêterai de malaxer. 

C'est marrant comme il semble que les blogs ont disparu. Ou passés de mode. Ou juste le mien qui roupille. On s'expose partout ailleurs, sur Facebook, Instagram, Ravelry, que reste-t-il à dire ? Et surtout à écrire. Parce qu'un blog, pour moi, c'est du contenu. C'est un texte, des idées, des images...

Ces derniers temps, je me suis surtout servi du blog comme d'un bloc notes, pour moi. Pour jeter des idées, des techniques ou des sensations. C'est pas inutile non plus.

Je dois dire que les 18 derniers mois ont été difficiles. Une rupture, l'achat d'une boutique qui n'a pas fonctionné, la réalisation d'un de mes rêves avec l'ouverture d'une boutique de laine et son écrasement face à la terrible réalité du marché et pour finir mettre 6 mois pour vendre la jolie boutique pour 1 euro. Juste pour pouvoir s'en débarrasser rapidement avant que les charges ne coulent toute la société. Bref, une suite d'échecs douloureux.

Et je me sens coupable sur toute la ligne. De ne pas avoir été assez bien pour que l'homme avec lequel je pensais terminer ma vie en ait envie aussi. D'avoir pris de mauvaises décisions dans le choix de la nouvelle boutique, d'avoir essayé de réaliser mon rêve dans une boutique mal placée et d'avoir échoué à le faire vivre. Et de plein d'autres choses.

Depuis mars, je suis de nouveau dans un travail de bureau. Mais à un poste sans aucune prise de décision. Je ne m'en sens plus capable. Et bien j'aime beaucoup ce poste. J'y ai une fonction, un rôle. Je ne suis plus l'assistante d'un cadre supérieur qui doit décider, analyser, improviser et rester dans l'ombre. Je suis une petite fourmi mais qui a une utilité et qui fait bien son travail, sans stress et sans pression, dans une ambiance bienveillante. Bref, je me reconstruis, petit à petit. 

Ce qui m'a le plus choqué pendant cette période c'est l'attitude des gens autour de moi. La dépression est totalement niée. On appelle ça une grosse fatique, un manque de motivation ou de volonté. J'en ai entendu des "ça ira mieux" ou "tu devrais sortir plus" ou encore "bouge". Le déclic s'est fait un jour que je me suis demandé si ce que je vivais était une dépression ou une grosse fatigue. En lisant un article sur internet, j'ai réalisé que j'étais malade. Que ce que je vivais avait un nom. Que c'était reconnu. Et surtout que ça se soignait. J'ai encore du chemin à faire mais je vais mieux. Je revois le côté positif des choses. Je prends soin de moi et je fais bien attention à ce que les morceaux brisés se recollent dans le bon sens pour que je puisse continuer d'avancer.

Un ami sophrologue m'a parlé de la Thérapie Comportementale et cognitive. C'est une thérapie active, pour changer de façon de regarder les choses. Je n'avance pas beaucoup dans mes exercices et la lecture du livre mais ça m'aide. Je n'avais aucune envie d'aller "parler de ma mère" à un psy analytique. 

Je vous présente Pilou, mon petit compagnon plein d'amour inconditionnel.

20150402_220735

 

Posté par Lalie_nea à 20:25 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

04 janvier 2013

Des hobbies...

J'ai différents centres d'intérêts dans ma vie passionnante et aucun n'intéresse mon entourage. C'est si... valorisant. Mais je m'en fiche. Mon autre "passion" c'est la généalogie. Même si on parle de ma propre famille, ça n'éveille chez les miens qu'un intérêt poli. "Tu es remontée jusqu'à quand ?" fera l'essentiel de la conversation. Mais je confirme : je m'en fiche.

La généalogie (comme le tricot, tout le monde le sait) est un truc pour les vieux. Donc je n'ai que des actitivés de vieux. Comme je le disais à Kid B ce matin, lui au moins avec sa guitare électrique on l'écoute. 

Ce truc qu'est la généalogie, je suis tombée dedans il y a... pfou... une dizaine d'années. Ca a commencé par une question du genre "il est né où Papy" à Hugues Capet (si si). Des journées aux archives, des visites de mairies, des promenades dans les villages de mes ancêtres et dans les cimetières. J'ai un blog pour tout ça, c'est dans les liens à droite.

Et là, je viens de m'offrir un truc dont j'avais envie depuis super longtemps : un arbre généalogie intégral à remplir soi-même. Je sais que ça ne vous intéresse pas mais JE M'EN FICHE, je suis contente  : je partage (parce que là, Kid B est dans sa chambre et il fait genre "j'entends pas" quand je lui propose de venir voir mes achats). Note : je l'ai acheté sur Geneanet.

7

Sur cette grande carte de mon monde généalogique, je vais pouvoir écrire mes trouvailles sur 7 générations. Les roues sur les côtés sont pour mon grand-père et ma grand-mère et au milieu dans le carré, leur mariage et leurs enfants vers le bas, leurs frères et soeurs sur les côtés.

Je vais l'encadrer sans verre pour pouvoir le compléter au fur et à mesure. Je suis trop contente... (Même si au fond de moi, ça me plairait bien que ça intéresse quelqu'un, mais ça, c'est une autre histoire).

Posté par Lalie_nea à 16:36 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

02 janvier 2013

Bonne année !

Je vous souhaite une belle et bonne année ! 

C'est très classique mais très sincère. De l'amour, une bonne santé pour vous et vos proches, des sous pour en profiter. Et on a toujours des défis et des envies plein les placards.

Mes défis cette année : réussir mes examens (on en reparle), trouver un équilibre dans ma vie personnelle, gérer le départ des enfants parce qu'ils grandissent et garder le cap vers mon projet. De toute façon, un mot d'ordre général : mieux que 2012.

Pour parler de choses plus légères, j'ai fait une grande première pour le Nouvel An : me maquiller en suivant un cours sur internet.

Cette fille donne des explications claires et elle a vraiment l'air sympa. En plus je me sens à l'aise avec ses rondeurs. Si elle ose et que ça lui va, je dois pouvoir y arriver aussi.

Le résultat sur moi était sympa. Très marqué contrairement à ma façon de me maquiller habituellement et ça m'allait bien. J'ai bien aimé le contraste entre mes yeux noisette et le noir du maquillage. J'étais contente de faire des vérifications de tenue régulièrement pendant la soirée pour voir si je ne ressemblais pas à un panda mais non, ça allait tout bien !

L'année commence donc comme une autre année qui m'avait réussie : je dois OSER et me faire confiance.

Et vous, vos défis pour 2013 ?

Posté par Lalie_nea à 08:54 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

17 janvier 2012

En rogne

Ceux qui me connaissent le savent et pour les autres je vous le dis : pour me mettre en colère il faut y mettre beaucoup beaucoup de bonne volonté. Je suis très patiente. Or ce soir, je suis en colère. Mais vraiment, profondément. Vingt minutes de musique au maximum de mon nouvel auto-radio dans la voiture, 25 minutes de boxe et de vélo sur la Wii et un bain chaud n'y ont rien fait. Je crois que le prochain qui me manque de respect mange mon clavier sans préavis.

Je suis sous tension en ce moment, j'ai un gros projet qui mijote sous la marmite et je vis ça toute seule, stress, questions et réponses inclus. Dans mon travail je crois que mon chef se moque de moi et je suis démotivée à 250% mais il ne faut pas que ça se voit. Un autre stress à vivre seule. Mon ex-mari ne paie plus la pension alimentaire des enfants depuis 6 mois et Kid A a du mal à s'en sortir pour vivre tout seul à Rouen, je vais entamer les procédures guerrières à la fin du mois. Tout pour moi aussi le bon stress. Ce soir Kid B rentre à 20h30 au lieu de 19h et me préviens pas SMS quand mon portable est éteint, c'est génial je me sens comme la tenancière d'un hotel-restaurant.

Bref, autant vous dire que je ne suis pas à prendre avec des pincettes. Et encore, tout cela n'est rien, c'est mon quotidien de femme qui vit seule avec deux grands enfants à charge (et un boulot de ***).

Le pompon est à venir. Ce matin, en pleine formation d'une journée sur un outil merveilleux que je pense ne jamais avoir à utiliser (frustration à 350%, merci chef), j'envoie un SMS à mon cher et tendre (oui, vous pouvez relire le paragraphe précédent, j'ai un doux ami même si ce n'est pas toujours flagrant tellement je me sens seule) avec ces quelques mots "tu me manques". J'ai donc passé la journée à guetter une réponse qui mettrait du doux sur mon stress (je suis aimée... ouf, la journée n'est pas si pourrie). Ben non. Rien du tout. Ni portable en panne, ni réseau saturé. Rien du tout. Mon SMS lui a fait plaisir mais il attendait le soir pour m'appeler. Genre un SMS de réponse-type-à-la-vénusienne : "toi aussi tu me manques" ou "je pense à toi"... non. Il n'y a pas pensé. 

Et ça, ça me rend dingue. DINGUE. Je ne mérite pas un mot tendre ? Une attention ? A quoi ça sert d'avoir un petit ami si ce n'est pas à ça ?

Et en plus je suis super stupide. Mais alors stupide puissance 4.000 à la douzaine. Tenez-vous bien que j'ai espéré, que l'idée m'a traversé l'esprit, que je me suis dis que "peut-être", il aurait envie de se faire pardonner en passant à la maison pour me faire un bisou (il habite à 15mn et il a un scoot).

Allez, rien que d'en parler ça m'énerve encore plus. Parce qu'il n'est pas venu et que ça ne lui est même pas venu à l'idée. Tenez-vous bien, il ne comprend même pas pourquoi je lui prend la tête pour un pov' SMS.

Je suis ENERVEE.... houlala..... 

Posté par Lalie_nea à 20:15 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :


16 janvier 2012

Pas dans le vent...

Je n'y connais rien en mode, en marque, rien du tout.

Ce soir, un petit tour à Vélizy II pour acheter une recharge pour mon agenda. Je passe devant une boutique de jeunes qui m'intrigue : Hollister.

Je rentre, whaou... c'est super beau. Peu de lumière, un vrai décor, du son, des odeurs... impressionnant. J'ai envie de tout acheter pour Kid B.

hol_55734_01_prod1

Ca tombe bien, je craque pour un gilet en laine genre sport, vraiment chouette. Dans la demi-obscurité, je déchiffrele prix : 56€ soldé à -20%. Chouette, c'est une boutique super stylée ET abordable. Me voilà partie à faire la queue derrière les 500 autres personnes qui pensent comme moi. Un peu de lumière, je relis l'étiquette pour faire jouer mes neurones avec le montant de la remise... 96€. Un gilet made in China. Même bien stylé ça ne va pas le faire.

Grrrrrr............. retour dans sa penderie le gilet. Sont fous ou je suis pas en phase ?

Posté par Lalie_nea à 21:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

19 décembre 2011

Ca tricote, ça tricote

Ca cause pas, ça n'écrit pas, mais ça tricote. Juste qu'en ce moment, je pense souvent à vous en tricotant et que j'écris des posts dans ma tête. On va donc repasser de la théorie à la pratique.

La première étape a été de retrouver mes identifiants pour accéder au blog. C'est moche de vieillir, comment dire... on oublie des trucs...

Je vous écris en écoutant de la musique de Noël, y'a pire, non ??? Si vous saviez tout ce que j'ai dans la tête en ce moment, et si vous saviez à quel point ça peut vous concerner... Il est un peu tôt pour en parler mais très bientôt.

Allez, on partage ce que j'ai dans les oreilles, si vous comprenez un peu l'anglais, ça pourra vous faire sourire aussi.

 

Posté par Lalie_nea à 15:44 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

06 juin 2011

Hello...

Coucou timide de la nana qui a abandonné son blog depuis des mois et au travers d'une discussion avec son fils se dit "mais c'est bien sûr... j'avais pas un blog il y a quelque mois?".

Donc pas de mea culpa, mais je vais vous tenir un peu au courant des actualités des derniers mois. Après, on se remettra à parler de tricot.

Mi-décembre, j'ai perdu mon travail. Violemment, brusquement, du jour au lendemain. Je suppose que ce sont des choses qui arrivent. Ce n'est pas si facile à vivre que ça, quoi que j'en dise. Bataille, victoire, remise en selle. Je suis dans une grosse société industrielle depuis mi-mars, assistante du directeur financier de la branche, un joli poste.

Je cherche encore mes marques mais j'ai un chef très gentil et très compétent et c'est très agréable. J'ai une fâcheuse tendence à penser qu'une journée qui n'est pas remplie à 130% est une journée ennuyeuse, il faut que je me calme sinon ça va pas le faire. Je dois me trouver quels pourraient être mes objectifs. Déjà, je me forme en gestion et en compta. Ce sont des formations en anglais, donc j'ai le vocabulaire à apprendre en plus du reste, j'adore.

Côté coeur, petit rappel des faits : j'ai rencontré un homme merveilleux fin octobre dernier et nous sommes toujours ensemble sous un ciel tout rose. Bon, j'exagère bien sûr. Parce que nous avons tous les deux des enfants et... pfou... Ca se passe bien, mais y'a pas, l'amour c'est plus facile quand on est jeune et (surtout) sans entraves.

Kid B passe son bac cette année, l'an prochain il entre dans une école d'ingénieur au sud de Paris. Kid A est toujours à Rouen, il fait des étincelles dans son école d'ingénieur aussi.

Donc là : j'aimerais bien déménager pour rapprocher tout le monde du sud de Paris. Là, il y a mon boulot, mon chéri et l'école de Kid B. J'attends des réponses sur des dossiers déposés.

En attendant, je regarde mon appartement de travers. Ce qui faisait son charme me prend la tête. Le plancher qui est sous la moquette : charmant ? nan, ça bouge tout le temps et ça grince. La petite cuisine toute mignonne ? On ne peut pas se déplacer là-dedant. Même dans ma chambre plein sud et toute lumineuse je ne vois plus que les 3 portes qui la traversent pour désservir l'entrée, la cusine et le salon.

Le pompon ? Cet après-midi je me suis fait livrer un frigidaire tout neuf. Une tuerie gris mat, la grande classe. Ben il passe pas pour aller se caler dans la porte de la cuisine. Les livreurs n'ont pas voulu le passer par-dessus la rembarde de l'escalier (je les comprends). J'ai donc un frigidaire tout neuf en haut de mon escalier. Sisi. Comme ça, tout le monde peut profiter de mon superbe frigo. Pour y accéder depuis la cuisine, il faut traverser ma chambre... Pfou...

Donc je range, je vide, je jete. J'applique les méthodes de simplification de la vie par le vide. C'est joli. On peut aussi dire que je désencombre. Ou que je prépare le déménagement. Mais en fait : je ne supporte plus tout ce BAZAR partout !!! Tenez-vous bien, j'ai perdu le rouleau de sacs poubelle cet après-midi. Vous le croyez vous ? J'étais pourtant bien lancée. Nan c'est pas un acte manqué : j'en ai racheté un rouleau. Pfou... J'ai envie d'une baguette magique là...

Posté par Lalie_nea à 19:35 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

24 février 2011

Filage

Ma recherche d'un travail rémunéré avance, j'ai un Xème entretien dans la même société lundi prochain, j'espère qu'ils vont se décider rapidement après, je commence à avoir envie d'action moi !

La semaine du 7 mars, je n'ai pas Kid B qui part en Espagne avec son lycée pour la semaine. Youpi youpi, je suis libre de mes journées. Direction l'Auvergne pour un stage de filage.

Ca fait des années que j'ai envie d'apprendre à tisser. Mais il faut être raisonnable, il n'y a pas la place pour un métier à tisser dans mon salon. Je commençais à me faire à l'idée. C'était avant de visiter le blog de Brooklyn Tweed qui a une façon tellement passionnée de parler du fil, du tricot et du filage qu'il m'a donné envie.

J'ai regardé des vidéos sur Youtube, visité des forums de filage, lu des pages de fileuses... Donc le 8 mars au matin, je saute dans ma voiture pour faire un stage de 2 jours de filage chez Marion Gauvin / Terres d'Hephaïstos. Elle fait également chambre d'hôte mais elle n'aura pas encore ouvert dans 2 semaines. Par contre, l'unique hôtel du village, le Relais d'Auvergne, ouvre pile le 8 mars. C'est pas génial ça ? Deux nuits en demi-pension histoire d'avoir une troisième journée à vagabonder dans cette région qui semble magnifique.

Si je suis contente ?... heu... comment vous dire : YOUPI !!!!!!!!!!!!!

J'ai des visions de moi, dans ma campagne normande, face à la verdure, en train de filer la laine avec mon rouet. Avant de passer la soirée à tricoter des pulls avec mes propres fils........... Je suis en plein extase...

Posté par Lalie_nea à 14:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

14 février 2011

Bonne Saint-Valentin !

sewsure

Posté par Lalie_nea à 09:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]