31 juillet 2016

Auto-formation

Se former à distance,c'est aussi se fomer seul. Parce que les stages, je suis en train de le réaliser, c'est compliqué. Alors j'ai décidé de faire des stages en étant déjà formée par moi-même. On est loin de mon programme initial mais c'est la vie.

Première étape, l'épilation. Je ne le savais pas mais 80% des soins pratiqués en institut sont des épilations. J'ai donc investi hier dans tout le matériel pour faire les épilations à la cire.

Et aujourd'hui, je teste sur moi. Je ne suis pas inquiète mais j'espère que je vais savoir amener la cire à la bonne température. Pour l'instant, ça fond, j'ai mis le thermostat à fond. J'ai acheté de la cire qui se nettoie à l'eau (hydrosoluble) plutôt que celle qui nécessite un solvant (liposoluble) parce qu'il y a de forts risque que j'en mette partout.

Epilation avec bandes

1- Faire fondre la cire

  • allumer le chauffe-cire (Peggy Sage 800ml)
  • mettre le pot à fondre, température max, jusqu'à ce que ça soit bien liquide. Attention, c'est chaud

2- Apporter la cire à la bonne température

  • Thermostat 2

3- Préparer le matériel (pour cet essai)

  • bandes pour épiler
  • spatule pince à épiler
  • poubelle
  • kleenex
  • huile (fin épilation)
  • gelée aloé pour si brulure

Conclusion : j'ai une jambe mieux épilée que l'autre mais j'ai trouvé ça assez simple. Je pense que j'ai mis trop de cire, je dois apprendre à étaler des bandes plus fines. Pour les bras, c'est chaud, mais ça va. Je me demande ce qu'en penserait une cliente parce que je ne suis pas trop douillette.

 

shutterstock_141792424

Posté par Lalie_nea à 18:15 - Commentaires [1] - Permalien [#]


19 juillet 2016

Beauty School

Après trois semaines de stage chez Sephora, je peux dire deux choses. Je suis toujours motivée mais c'est physiquement épuisant. Encore une 10e de jours, ça va se terminer rapidement. J'essaie d'apprendre tout ce que je peux.

Je prépare ma rentrée de septembre, je dois me trouver un stage d'esthétique proprement dit. J'aimerais travailler dans un institut de beauté traditionnel et y apprendre tout ce que j'ai à apprendre. 

Le hic, c'est que je n'ai que des refus. Elles ne prennent pas de stagiaire. J'ai eu la chance d'appeler un institut où la dame a aussi fait une reconversion professionnelle et elle cherche quelqu'un pour la rentrée. Mais elle pensait plus à une Bac Pro en alternance. Et surtout, surtout, elle m'a dit que je ne pourrai travailler nulle part si je ne savais pas épiler.

Mais je suis de plus en plus inquiète. Parce que j'ai besoin de faire les stages pour me former. Je veux bien me former à la maison avec et sur les copines, mais alors ça sert à quoi les stages ?

Est-ce que j'ai bien fait de prendre une école de formation à distance ? Et si personne ne me prend en stage ? Je suis en mode panique, il va falloir que je me calme.

Et quand l'angoisse retombe, je me dis que je vais devoir me former moi-même, acquérir un peu d'expérience pour pouvoir trouver un stage et me former. Et aussi acheter tout le matériel pour apprendre alors que l'école m'a assuré que je n'en aurai pas besoin (puisque j'aurai un stage). Ca vous donne une idée de ce que c'est quand je stresse...

Cette nuit j'ai rêvé que j'étais l'élève coiffeuse aux cheveux roses de Grease. Je n'abandonnerai pas. Mais c'est pas facile de garder confiance, surtout quand on est seule à la barre.

 

 

 

Posté par Lalie_nea à 21:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]

01 juillet 2016

The Sephora Experience

Lundi, premier jour chez Sephora. Gros stress, genre rentrée au collège : est-ce que les filles sont gentilles ? Est-ce que je suis assez maquillée ?

Elles sont gentilles. Ce sont des filles pleines de vie, joyeuses, curieuses et ouvertes d'esprit. Dans les plus âgées, il y a des "collées au mur" qui rabrouent les clientes en se rendant désagréable avec un discours technique inbuvable. Et une Miss Monde imbue de sa personne et plutôt désagréable (elle est à la caisse, je fais juste comme si elle n'était pas là, elle fait pareil).

Par contre, c'est comme évoluer dans une pâtisserie ! Que de tentations ! Tous ces produits qui me sont inconnus et que je rêve d'utiliser dès que dès que j'en comprends l'utilité. Des gammes entières pour les sourcils, plein de produits pour boucher les pores... J'apprends, je vends, j'applique du maquillage sur les clientes. En un mot, je me régale. Mais c'est physique.

Premier craquage, un rouge à lèvres. Moi qui ne porte jamais de rouge sur les lèvres parce que comme elles sont fines je pensais que ça ne m'allait pas. Seulement chez Sephora, les lèvres maquillées font partie de l'uniforme. On m'a maquillée le premier jour avec un beau rouge. L'habitude se fait au bout de quelques jours. Et aujourd'hui, j'ai craqué et je me suis acheté le rouge "Vice" de Urban Decay, un bordeaux très classe, légèrement mat. Je me sens très belle maquillée comme ça. Je mets plus de fond de teint, de la poudre de soleil pour avoir bonne mine, un peu d'illuminateur sur le pommettes, je mets plus de couleurs sur mes yeux et je termine avec ce rouge. Il tient toute la journée. Je me sens féminine et jolie. C'est une sensation très, très agréable. 

Alors je prends  beaucoup de plaisir à conseiller, montrer et rendre jolies et coquettes les clientes qui entrent. Je suis heureuse parce que ça valide mon choix (mais je vais devoir choyer mes pieds, ouiche !!!).

badblod

Posté par Lalie_nea à 21:43 - Commentaires [1] - Permalien [#]