Lundi, premier jour chez Sephora. Gros stress, genre rentrée au collège : est-ce que les filles sont gentilles ? Est-ce que je suis assez maquillée ?

Elles sont gentilles. Ce sont des filles pleines de vie, joyeuses, curieuses et ouvertes d'esprit. Dans les plus âgées, il y a des "collées au mur" qui rabrouent les clientes en se rendant désagréable avec un discours technique inbuvable. Et une Miss Monde imbue de sa personne et plutôt désagréable (elle est à la caisse, je fais juste comme si elle n'était pas là, elle fait pareil).

Par contre, c'est comme évoluer dans une pâtisserie ! Que de tentations ! Tous ces produits qui me sont inconnus et que je rêve d'utiliser dès que dès que j'en comprends l'utilité. Des gammes entières pour les sourcils, plein de produits pour boucher les pores... J'apprends, je vends, j'applique du maquillage sur les clientes. En un mot, je me régale. Mais c'est physique.

Premier craquage, un rouge à lèvres. Moi qui ne porte jamais de rouge sur les lèvres parce que comme elles sont fines je pensais que ça ne m'allait pas. Seulement chez Sephora, les lèvres maquillées font partie de l'uniforme. On m'a maquillée le premier jour avec un beau rouge. L'habitude se fait au bout de quelques jours. Et aujourd'hui, j'ai craqué et je me suis acheté le rouge "Vice" de Urban Decay, un bordeaux très classe, légèrement mat. Je me sens très belle maquillée comme ça. Je mets plus de fond de teint, de la poudre de soleil pour avoir bonne mine, un peu d'illuminateur sur le pommettes, je mets plus de couleurs sur mes yeux et je termine avec ce rouge. Il tient toute la journée. Je me sens féminine et jolie. C'est une sensation très, très agréable. 

Alors je prends  beaucoup de plaisir à conseiller, montrer et rendre jolies et coquettes les clientes qui entrent. Je suis heureuse parce que ça valide mon choix (mais je vais devoir choyer mes pieds, ouiche !!!).

badblod