On a toutes notre façon de tenir nos aiguilles. Qui sous le bras, qui contre le corps, qui posées sur les cuisses... Ma grand'mère ne lâchait pas ses aiguilles pour passer le fil, un must.

J'ai personnellement des aiguilles circulaires et je les aime beaucoup. Mais quand on n'en a pas et qu'on a un projet avec beaucoup de mailles à tricoter, c'est un peu la misère. Sauf quand on a l'expérience de la tricoteuse, comme c'est le cas de ma Maman.

Pour tricoter un très grand nombre de mailles, il suffit d'ajouter une ou deux aiguilles de même calibre aux deux aiguilles dont on se sert déjà. C'est à dire que le tricot est installé sur deux, trois ou plus aiguilles. On attaque le tricot normalement et on mange les mailles de la première aiguille. Puis on passe aux mailles qui sont sur l'aiguille suivante et on les fait passer sur une nouvelle aiguille quand la première est pleine.

C'est tout simple mais j'en connais qui font de grands châles et qui ne se servent pas d'aiguilles circulaires et à qui ça pourrait rendre service !

Heu... dites-moi si ce n'est pas très clair quand même.